Novaxia s’engage auprès de la Ville de Paris pour l’urbanisme transitoire


Acteur de la transformation de la ville, alliant sens et rentabilité dans chacun de ses projets, Novaxia a signé ce jour la charte en faveur du développement de l’occupation temporaire comme outil au service du territoire parisien lancée par la Ville de Paris avec une dizaine d’acteurs engagés dans l’aménagement du territoire & l’immobilier.

Nous sommes très heureux de nous engager auprès de la Ville de Paris pour permettre le développement de l’occupation temporaire des bâtiments. L’utilisation du temps de vacance et la mise à disposition de ces lieux vides est nécessaire alors qu’on compte plus de 3,5 millions de m² de bureaux vides en Ile-de-France et que près de 3 millions de Français souffrent du mal logement. » 

Précurseur, Novaxia s’engage dans ce combat depuis 2015. Avec l’exemple des « Petites Serres » dans le Vème arrondissement, où nous avons pu mettre à disposition le lieu pendant 24 mois à Plateau Urbain, coopérative d’intérêt public dont nous sommes désormais sociétaires. La mise à disposition des locaux a notamment permis à 17 personnes de bénéficier d’un hébergement d’urgence pendant ces 2 ans avec l’association Aurore, à 47 start-ups de se développer en s’implantant au cœur de Paris, et à la compagnie Antre de Rêves de développer le premier théâtre immersif au cœur de Paris, qui a reçu plus de 10 000 spectateurs.

Forte de cette expérience réussie, Novaxia par la suite fait le choix de répliquer ce modèle sur chacun des sites lui appartenant, si le lieu s’y prête, comme à Bagnolet avec l’hébergement pendant 18 mois du collectif d’artiste le Wonder. L’entreprise a aussi développé un fonds de dotation doté d’1 million d’euros à destination des acteurs de l’urbanisme transitoire pour les aider dans leur projet de développement ou d’installation sur un site vacant.

Le fait que le public se saisisse de ce sujet montre l’importance de ce mode d’utilisation de l’espace urbain, comme outil de préfiguration des nouveaux usages et de lutte contre le mal-logement. » a réagi Joachim Azan, Président-Fondateur de Novaxia. 

Lire la charte ici.